Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
        LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

Blog d'informations quotidiennes de L' OUEST-VAR culture, vie associative, portraits, histoire, patrimoine ) SITE GRATUIT

Publié le par A.C.
Plus exploités depuis 1937, les salins des Embiez sont un site à découvrir

Plus exploités depuis 1937, les salins des Embiez sont un site à découvrir

Les îles de la Tour Fondue et celle de Saint-Pierre reliées par une bande de limons et d'alluvions forment l'île des Embiez. Ce sont sur ces alluvions qu'ont été créées les salins

Des moines de Saint-Victor à Ferdinand de Greling

On doit la création de ses salins aux moines de l'Abbaye de Saint-Victor qui en tirent le sel au environ de l'an 1068. Michel de Sabran, marquis de Beaudinard en prendra la succèssion au cours du XVIIIè siècle. Production irrégulière, suspendue pendant la période révolutionnaire. L'île des Embiez étant alors considérée "bien national". L'exploitation saline reprend entre 1820 et 1830, mais le sieur Cagniard, originaire de Marseille tente d'y implanter une fabrique de soude à partir du sel. Il obtient l'autorisation par ordonnance du 2 mai 1827 du roi Charles X. Au fil des années la pollution de l'environnement ayant fait son oeuvre, l'usine de soude est fermée par arrêté préfectoral du 18 juin 1847. La production de sel se poursuit toutefois avec Jules puis Ferdinand de Greling qui en assurent l'exploitation de 1872 à 1920.

L'exploitation est vendue à la société des salines et pêcheries de Hyères qui pérennise l'activité jusqu'en 1937. Il exista alors jusqu'à dix-neuf tables salantes sur une superficie de 3,5 hectares. L'exploitation fût à son apogée en 1927 avec une récolte de 1 200 tonnes. Toutefois, l'exploitation des Embiez ne pourra jamais rivaliser avec les monstres que sont Aigues-Mortes et les Salins de Giraud. 1937 sonne le glas de l'exploitation avec une production de 110 tonnes.

A.C.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog