Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
        LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

Blog d'informations quotidiennes de L' OUEST-VAR culture, vie associative, portraits, histoire, patrimoine ) SITE GRATUIT

Publié le par A-Charles
Publié dans : #Six-Fours, #Histoire
Le jeune six-fournais et chasseur alpin Auguste Odde fût injustement fusillé lors de la première guerre mondiale. Sa mémoire fût  réhabilité quatre ans plus tard

Le jeune six-fournais et chasseur alpin Auguste Odde fût injustement fusillé lors de la première guerre mondiale. Sa mémoire fût réhabilité quatre ans plus tard

Le 19 septembre 1914, le chasseur alpin Auguste Odde du 15è Corps de l'armée de Provence était injustement fusillé pour l'exemple. Histoire d'un jeune six-fournais sacrifié sur l'autel de la guerre.

Septembre 1914, un mois après le début des hostilités entre la France et l'Allemagne des cas de désertion et de mutilations sont observés sur le front. C'est le début d'une folie meurtrière qui s'abat sur les soldats du front.

Pour enrayer le phénomène, les exécutions sommaires débutent. Elle feront 740 victimes dont 600 pour les années 1914 et 1915. Parmi celles ci, le chasseur alpin Auguste Odde, 22 ans, originaire de Six-Fours, affecté au 15è corps de l'armée de Provence. Il est accusé le 8 septembre 1914 avec neuf autres soldats "d'abandon de poste en présence de l'ennemi par suite de mutilation volontaire". Après un procès sans instruction, ni enquête le 18 septembre 1914, Auguste Odde et Joseph Tomasini, un corse de 22 ans du 173è RI sont condamnés par le Conseil de guerre de la 29è division et passés par les armes le lendemain, dans la clairière de Bethelainville (Meuse). Fait ignoble, ils sont exécutés à 9h30 par leurs camarades d'unité tirés au sort.

Réhabilités quatre ans plus tard

Il faudra attendre le 12 septembre 1918 pour que la Cour de cassation annule la sentence du 18 septembre 1914. Auguste Odde et Joseph Tomasini sont réhabilités avec déclaration "Morts pour la France" et inscription au fronton du monument aux morts. A Six-Fours, une rue porte le nom d'Auguste Odde (perpendiculaire aux rues de la République et Victor Hugo).

Toutefois les réhabilitations n'ont pas été automatiques. Dans le Var Marius Marcel (Carcès) n'a été réhabilité qu'en 1926. Quant à Marcel Gaytté (Caillan) il a été déclaré mort en service. Une version contestée par la Ligue des droits de l'homme.

Texte et photo A.C.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog