Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
        LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

Blog d'informations quotidiennes de L' OUEST-VAR culture, vie associative, portraits, histoire, patrimoine ) SITE GRATUIT

Publié le par A-Charles
Publié dans : #Six-Fours, #Actualités, #Histoire
Dévoilement de la stèle en présence des élèves de la classe de CM1/CM2 de Laurence Joulian de l'école Condorcet

Dévoilement de la stèle en présence des élèves de la classe de CM1/CM2 de Laurence Joulian de l'école Condorcet

A quelques jours de la Journée Internationale des Droits de la Femme, Jean-Sébastien Vialatte, député-maire a inauguré, samedi 5 mars, le giratoire en l'honneur des 33ères femmes élues députées à l'Assemblée Nationale Constituante le 21 octobre 1945.

Il y avait foule pour cet hommage rendu aux 33ères femmes élues députées le 21 octobre 1945

Il y avait foule pour cet hommage rendu aux 33ères femmes élues députées le 21 octobre 1945

Nathalie
Nathalie
Les pionnières de la démocratie

Samedi 5 mars, à trois jours de la "Journée Internationale des Droits de la Femme", les 33 premières femmes élues députées le 21 octobre 1945 ont été mises à l'honneur par Jean-Sébastien Vialatte, député-maire, en présence des élèves des classes de CM1/2 de Laurence Julian, de l'école primaire Condorcet, lors de l'inauguration du giratoire du 21 octobre 1945, date hommage marquant l'entrée de ces pionnières de la politique au sein de l'Assemblée Nationale. Une cérémonie empreinte d'émotion, de respect et de dignité pour ces femmes issues de toutes tendances politiques.

Témoignage

Nathalie "Il est difficile de comparer les époques. Aujourd'hui les droits des femmes sont fondamentaux. A leur époque le combat de ces femmes n'était pas évident. Il a fallu s'imposer. Toutefois il reste beaucoup à faire, surtout dans certains pays où les femmes ne sont pas valoriser. Pour moi George Sand reste un exemple du féminisme et de la liberté".

Six-Fours/Actualité : Inauguration du giratoire du 21 Octobre 1945
Emotion, respect, dignité

Dans son discours, Jean-Sébastien Vialatte, député-maire a rappelé les raisons de ce rendez-vous "ne pas seulement commémorer le passé glorieux de notre pays, mais réaffirmer notre espérance dans la France" et d'affirmer "reconnaître à chacun de ses enfants les mêmes droits", et d'ajouter "En dévoilant cette stèle nous réaffirmons notre attachement à la République, aux principes édictés par la Révolution Française de Liberté, d'égalité,de fraternité. Nous témoignons ainsi de notre détermination à lutter contre l'obscurantisme et le fanatisme qui veulent asservir le monde", et de préciser "Aujourd'hui les femmes ont le droit de travailler, d'accéder aux plus hautes responsabilités, d'aimer, de boire, de chanter, de disposer librement de leur corps, c'est le combat d'un demi-siècle, porté notamment par Simone Veil pour laquelle j'ai une pensée particulière".

Jour historique pour la démocratie

Jean-Sébastien Vialatte de stipuler "En ce 21 octobre 1945, quelle devait-être l'émotion de ces femmes en ce jour historique pour la démocratie. Elles incarnaient l'idéal de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen où les "Hommes (et les femmes) naissent libres et égaux en droits", et de conclure "Beaucoup de ces femmes ont eut une action héroïque durant la résistance je pense à Mathilde Gabriel-Péri, Marie-Claude Vaillant Couturier, Madeleine Léo-Lagrange, Germaine Tillion, Geneviève De Gaulle toutes rejoignant Marie Curie au Panthéon".

Maïté
Maïté

Avant d'inviter le public à regarder l'exposition consacrée à ces "pionnières" le premier , magistrat de la ville a tenu à mentionner "Rien n'est jamais acquis, vous devez porter le flambeau de ces luttes. Comment peut-on accepter que dans notre pays 600 000 femmes soient victimes chaque année de violences conjugales, comment peut-on accepter que leur salaire soit de 27% inférieur malgré l'affirmation du principe d'égalité salariale (6 lois votées), comment peut-on tolérer la montée de la pensée réactionnaire, ce discours qui consiste à réduire, à interdire aux femmes la liberté de travailler, d'apprendre, cette pensée qui veut interdire la contraception. Renoncer à un seul de ces droits, c'est renoncer à la liberté, c'est renoncer au combat de ces 33 femmes élues en 1945".

Témoignage

Maïté "La journée de la femme est une excellente initiative. Mettre la femme à l'honneur c'est toujours appréciable. Professionnellement es femmes sont tout aussi capables que les hommes, elles sont plus subtiles. Personnellement j'ai beaucoup admirer Simone Veil pour son charisme, sa détermination".

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog