Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
        LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

Blog d'informations quotidiennes de L' OUEST-VAR culture, vie associative, portraits, histoire, patrimoine ) SITE GRATUIT

Publié le par A-Charles
Publié dans : #Six-Fours, #Actualités, #Histoire
Le 29 octobre 1945, 33 femmes étaient élues députées à l'Assemble Nationale Constituante

Le 29 octobre 1945, 33 femmes étaient élues députées à l'Assemble Nationale Constituante

Samedi 5 mars, à partir de 11 heures, au carrefour de l'avenue Laënnec et du chemin de Boullibaye, Jean-Sébastien Vialatte, député-maire inaugurera le giratoire du 21 octobre 1945, date à laquelle 33 femmes ont été élues à l'Assemblée Nationale Constituante. Belle hommage à la veille de la Journée Internationale des Droits des Femmes, mardi 8 mars.

Le droit de vote et l'éligibilité des femmes en France n'a jamais été un long fleuve tranquille. Après un amendement du communiste Fernand Grenier, l'assemblée consultative provisoire réunie à Alger le 24 mars 1944 adopte le droit de vote et l'éligibilité des femmes par 51 voix contre 16. Le 21 avril 1944, le Général de Gaulle signe l'ordonnance qui, à l'article 17 prévoit "Le vote et l'éligibilité des femmes dans les mêmes conditions que les hommes". Droit confirmé par l'ordonnance du 5 octobre 1945 du gouvernement provisoire de la République Française.

Le 21 octobre 1945 restera une date importante dans l'histoire de France. Celle de l'entrée des femmes à l'Assemblée Nationale.

Trente-trois pionnières

Elles sont des pionnières dans la paysage politique français. Issue de la bourgeoisie ou d'un milieu très modeste. Ouvrières, infirmières, secrétaires, journalistes, institutrices, professeurs, avocats, agents d'assurances, tisserand etc.

Ces trente-trois députées étaient issues de trois grands partis politiques : 17 élues sous l'étiquette du Parti communiste français (PCF), 9 du Mouvement républicain populaire (MRP), 6 de la Section française de l'internationale ouvrière (SFIO) et 1 du parti républicain de la liberté (PRL). La plus jeune Denise Bastide, infirmière, élue dans la Loire avait 28 ans, la plus âgée Eugénie Eboué, 54 ans, institutrice avait été élue en Guadeloupe. Hélène de Suzannet, 44 ans a été élue plus tard Conseillère générale de Vendée, Germaine Poinsot-Chapuis fût la première femme ministre (Santé) en 1947, Marie-Madeleine Dienesch a été de 1968 à 1974 secrétaire d'état successivement à l'Education Nationale et aux Affaires sociales.

Les 33 députées

Denise Bastide (infirmière), Madeleine Braun (journaliste), Germaine François (employé), Mathilde Gabriel-Péri (journaliste), Emilienne Galicier (ouvrière), Denise Ginollin (sténo-dactylo), Lucie Guérin (institutrice), Rose Guérin (employé de bureau) , Jeanne Leveille (institutrice), Madeleine Léo-Lagrange (avocat), Mathilde Méty (institutrice), Raymonde Nédélec (employée), Marcelle Rumeau (institutrice), Gilberte Roca (employée de bureau), Hélène Solomon-Langevin (jouurnaliste, Alice Sportisse (secrétaire), Marie-Claude Vaillant-Coututier (journaliste), Jeannette Vermeesch (tisserand) élues du PCF.

Marie-Madeleine Dienesch (professeur), Solange Lamblin (professeur), Marie-Hélène Lefaucheux, Francine Lefebvre (ouvrière), Germaine Peyrolles (avocat), Germaine Poinsot-Chapuis (avocat), Renée Prévert (employé de bureau), Simone Rollin (manutentionnaire), Marie Texier-Lattoube élues du MRP

Germaine Degrand (journaliste), Eugénie Eboué (institutrice), Irène Laure (infirmière), Rachel Lempereur (institutrice), Madeleine Léo-Lagrange (avocat), Marie Oryon (agent d'assurances) élues SFIO

Hélène de Suzannet élue du parti républicain pour la liberté

A.C. Photo D.R.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog