Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
        LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

LA CHRONIQUE SIX-FOURNAISE

Blog d'informations quotidiennes de L' OUEST-VAR culture, vie associative, portraits, histoire, patrimoine ) SITE GRATUIT

Publié le par A-Charles
Publié dans : #Six-Fours, #Histoire
Le Chasseur à pied Auguste Odde (Six-Fours) du 15è Corps d'armée de Provence (Photo repro Musée lorrain de Nancy)

Le Chasseur à pied Auguste Odde (Six-Fours) du 15è Corps d'armée de Provence (Photo repro Musée lorrain de Nancy)

Le poète et écrivain sétois Paul Valéry a dit un jour "La guerre c'est le massacre de personnes qui ne se connaissent pas, au profit de personnes qui se connaissent, mais qui elles ne se massacrent pas".

Fusillé pour l'exemple

C'est ce qui est arrivé au chasseur à pied Auguste Odde (1892-1914), un jeune six-fournais injustement condamné et fusillé pour l'exemple pour "Abandon de poste et mutilation devant l'ennemi" à l'issue d'un procès tronqué. 740 jeunes (dont 600 entre 1914 et 1915) périrent ainsi. Comble de l'ignominie, le Conseil de guerre de la 29è division fera exécuter Auguste Odde par ses camarades d'unité tirés au sort.

Réhabilitation

Ce n'est que quatre ans plus tard, le 12 septembre 1918, que la Cour de Cassation a annulé la sentence du 18 septembre 1914. Auguste Odde et son compagnon d'infortune Joseph Tomasini sont réhabilités avec déclaration "Mort pour la France" et inscription au fronton des monuments aux morts respectifs. Le corps d'Auguste Odde sera rapatrié en septembre 1922. En 1923 une rue à son nom sera inaugurée (entre la rue république et la rue Victor Hugo), enfin une plaque commémorative a été apposée sur sa maison natale le 11 novembre 2003.

Texte et photo A.C.

 

Une rue inaugurée en 1923

Une rue inaugurée en 1923

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog